L’UA salue la conclusion de l’accord de paix de Sud Soudan à Khartoum

L’Union Africaine a qualifié Mardi un accord conclu à Khartoum par les rivaux Sud-Soudanais « d’un pas important pour mettre fin au conflit au Sud Soudan et aux souffrances infligées sur son peuple »
Moussa Faki, Président de la Commission de l’Union Africaine, a dit dans un communiqué de presse que la signature de l’Accord sur les questions de gouvernance en suspens, à Khartoum, le 5 août 2018, constitue un pas important pour mettre fin au conflit au Sud Soudan et aux souffrances infligées à son peuple », a précisé le communiqué reçu par la SUNA à Khartoum.
Le Président de la Commission a exhorté les parties Sud-Soudanaises à soutenir l’élan découlant de l’accord signé, en continuant de démontrer l’esprit de compromis requis et la mise en œuvre de bonne foi les engagements qu’ils ont pris.
Faki a souligné que « le peuple du Sud Soudan a beaucoup trop souffert et que ses aspirations pour la paix et la sécurité durables ne peuvent plus être différées ».
Selon le texte le Président de la Commission félicite le Président Omar Hassan Al-Bashir et les autres leaders de l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD) pour leurs efforts inlassables et leur détermination dans la recherche pour la paix, la sécurité et la réconciliation au Sud Soudan.
Selon le communiqué, M. Faki prend note de la décision prise par les leaders de l’IGAD de charger le Président Al-Bashir à continuer le processus de médiation, en vue de terminer les pas restants dans la revitalisation de l’Accord sur la résolution du conflit en République du Sud Soudan.
Le Président de la Commission réitère le soutien de l’Union africaine au processus dirigé par l’IGAD, a précisé le communiqué.
À cet égard, la commission ad hoc de haut niveau sur le Sud Soudan , dirigée par le Président Cyril Ramaphosa d’Afrique du Sud et composée les chefs d’État Algérien, du Tchad, du Nigérian et du Rwanda, ainsi que le haut représentant de l’Union Africaine pour le Sud Soudan, l’ancien Président Alpha Oumar Konaré du Mali restera activement engagé à aider le processus en cours, de la manière jugée appropriée.