Les sectes Suffis nient l’établissement d’un parti politique

L’assistant du Président de la République, Vice-Président du Congrès National pour les Affaires du Parti, Ingénieur, Ibrahim Mahmoud Hamid, a rencontré Lundi le chef du Conseil Supérieur du Soufisme, Cheikh Al-Khalifa Al -Tayeb Wad Badr.
Lors de la réunion, Cheikh Badr a nié toute tendance à la fondation du parti politique pour le soufisme dans le pays, affirmant que les sectes suffis sont représentées dans les différents partis politiques du pays.